Lorsque la décision de céder son entreprise est prise, tout chef d’entreprise souhaite naturellement aboutir au plus vite.

Toutefois, une opération de cession nécessite une préparation importante qui se traduit notamment par l’élaboration de supports de présentation spécifiques, précis et argumentés.

En effet, le candidat acquéreur, qu’il soit personne physique ou partenaire industriel, accordera davantage de crédibilité au projet si celui-ci fait l’objet d’une présentation complète, professionnelle, et répondant immédiatement à ses principales interrogations. Ainsi, il pourra sans perdre de temps, valider ou non son intérêt pour l’entreprise, et donc éviter une perte de temps préjudiciable pour lui et  le vendeur.

L’ensemble de ces informations seront formalisées de manière détaillée dans le « mémorandum d’information » de l’entreprise, qui sera décliné en format « papier » et numérique.

Ce dossier, qui est élaboré pas le conseil en cession-acquisition en étroite collaboration avec le cédant, répond à des conditions de fond, de forme et de construction reconnues par les professionnels de la cession-acquisition.

Véritable document de communication, il présente l’ensemble des caractéristiques de l’entreprise, telles que par exemple son historique, ses produits ou services, ses clients, l’outil de production, l’organigramme… etc., et bien sûr ses données financières ainsi que les principaux ratios de gestion et leur analyse.

Le futur acquéreur pourra ainsi appréhender le positionnement de l’entreprise sur son marché, ses forces et axes de progrès, sa stratégie de développement, et évaluer la faisabilité économique et financière de l’opération.

Un mémorandum d’information bien construit favorisera immanquablement le processus de découverte mutuelle et la relation de confiance entre cédant et acquéreur, et donc le bon déroulement des pourparlers et de la future négociation.

PARTAGER CET ARTICLE