La crise que nous traversons, sans précédent par sa nature et ses impacts économiques probables, doit conduire les chefs d’entreprises à s’adapter, y compris dans le cadre d’un projet de cession.
Si les standards d’évaluation financière ne seront plus forcément les mêmes qu’avant crise, un certain nombre de dispositions, utilisées à bon escient, peuvent amortir une éventuelle baisse de valeur, et même contribuer à rendre une entreprise plus attractive.

Ainsi, en tant que dirigeant, vous pouvez sans tarder initier des démarches positives au sein de votre organisation pour protéger la valeur de votre entreprise, en élaborant un véritable plan de préservation et de relance de l’activité.

Sans nier l’incertitude de la période, cette stratégie doit vous conduire à identifier et à capitaliser sur les atouts de votre activité, afin de la rendre attractive pour un acquéreur potentiel.
Les 5 points suivants, non exhaustifs, peuvent vous aider dans vos réflexions :

 

Valoriser le capital humain : préserver les savoir-faire, optimiser l’organisation des équipes pour fédérer et souder les collaborateurs, mettre à jour leurs compétences et engager des formations…

Se centrer sur le chiffre d’affaires : consolider la relation clients, explorer de nouvelles opportunités de marchés, travailler sur des offres différenciantes…

Optimiser l’organisation interne : mettre à niveau les éléments règlementaires (RGPD, mesures sanitaires…), introduire ou renforcer la digitalisation, réfléchir à l’opportunité du télétravail et à son organisation,

Programmer les futurs investissements : établir un état des lieux objectif et si nécessaire programmer le renouvèlement d’une partie de l’outil de production, qu’il soit technique, informatique, roulant… Profiter des programmes d’aides à l’investissement des pouvoirs publics,

Préserver la trésorerie : étudier toute opportunité de renforcer la structure financière de l’entreprise, que ce soit en fonds propres ou en actionnant les dispositifs spécifiques à la crise Covid, afin d’augmenter sa capacité de résistance à un éventuel nouvel épisode critique.

L’objectif est de rassurer le futur acquéreur et ses partenaires en lui démontrant que vous avez pris toutes les mesures nécessaires, en tant que chef d’entreprise avisé, dans le but de pérenniser votre entreprise et de la développer, malgré le contexte incertain.

Cette démarche aura l’avantage de mettre en avant les qualités intrinsèques et la stratégie de l’entreprise, en décorrélant dans une certaine mesure le prix de la situation du moment.

Par la suite, lorsque les négociations seront engagées, les parties pourront ainsi tendre vers un accord plus sereinement, tout en se donnant la possibilité d’intégrer des adaptations de prix ou des modalités de règlement adaptées en fonction de l’évolution de la situation de l’entreprise sur ses marchés.

PARTAGER CET ARTICLE